Panorama de la direction furtwänglérienne - 1944
   

Retour  

 

 

Panorama de la direction furtwänglérienne

 

1944

 

Bruckner, Symphonie n°9

 

 

par Felix Matus-Echaiz

 

 

 

                            Bruckner

                        Symphonie n°9

            Orchestre Philharmonique de Berlin

                   7.X.1944, Beethovensaal, Berlin

 

"Magnetofonkonzert" (hors public), ingénieur du son Friedrich Schnapp

                            CD SWF 041

 

 
1

 I. Feierlich, Misterioso
 6'43 - 7'15

Le présent extrait nous permet d’entendre comment, menant l’orchestre au bout de la «rupture», Furtwängler prépare l’arrivée d’un nouvel épisode du mouvement. Au fur et à mesure que l’orchestre semble se «diluer» la tension augmente jusqu’à l’extrême avant de se relâcher avec l’arrivée du nouveau thème.

       
 
2

  II. Scherzo: Bewegt, lebhaft - Trio : Schnell
0’0- 0’30

Un des traits du génie de Furtwängler est sa capacité à donner une double expression à l’orchestre. Dans le présent extrait, les cordes, en pizzicato, font avancer la musique, tandis que les clarinettes, alors qu’elles sont le fil conducteur de ce début, font le mouvement contraire.

       
 
3

  III. Adagio : Langsam, feierlich
16’50-17’23

La façon dont Furtwängler interprète la lente et calme descente des violons est représentative d’un art sans pareil. Nous retrouvons encore cette dualité : tout en donnant la sensation de suspendre le discours musical, il y a en même temps sa progression.

 

 

(c) 2004

 

Revue des critiques discographiques de la 9ème de Bruckner.Voir...

 

 

 

Le compositeur | L'homme - | Le chef d'orchestre